Financement et suivi de la scolarité d’enfants issus de familles en très grande difficulté

Financement et suivi de la scolarité d’enfants issus de familles en très grande difficulté

Suite au constat que de nombreux enfants n’étaient pas scolarisés ou arrêtaient prématurément l’école car leurs parents ne pouvaient payer la participation aux salaires des enseignants non fonctionnaires (FRAM), le conseil d’administration de l’association La Voix de l’Espoir a décidé de prendre en charge la scolarité sur le long terme d’environ 60 enfants issus de familles en très grande précarité, souvent monoparentales (mère célibataire, veuve…).

Nous sommes allés visiter ces familles, présentées par les chefs de quartier du centre d’Andasibe et du quartier d’Andasifahatelo pour leur proposer notre aide et établir une relation de confiance (elles s’engagent à envoyer les enfants à l’école et qu’ils soient assidus). Nous avons aussi repris à notre compte le soutien généreux à quelques élèves porté par José, un de nos relais locaux et avons établi un partenariat avec les Sœurs carmélites de Saint Pierre & Saint Paul en finançant les frais d’inscription de 30 enfants identifiés par les religieuses, les frais mensuels d’écolage restant à leur charge.

En plus des frais scolaires, nous leur procurons des fournitures et cahiers supplémentaires selon leurs besoin, suivons leurs résultats et les encourageons régulièrement en organisant des goûters festifs avec la remise de petits cadeaux apportés de France (vêtements, jeux, livres collectés). 

Les enfants nous connaissent, nous connaissons les prénoms de la plupart et ils sont ravis quand nous prenons de leurs nouvelles ou proposons des activités avec eux ! Nous les voyons grandir et progresser. Quelques-uns ont réussit à aller jusqu’au lycée et au bac, ce qui est une grande fierté pour nous (seulement 1 enfant sur 4 entre au collège !) et nous gardons un œil sur leurs projets d’avenir…

Parfois un enfant déménage ou arrête l’école pour travailler avec ses parents qui considérent que savoir lire et écrire suffit, quelques jeunes collégiennes doivent aussi arrêter leurs études en devenant maman bien trop tôt… Les abandons sont aussitôt remplacés par de nouveaux élèves. Parfois nous allongeons aussi notre liste pour des enfants dont la situation nécessite une prise an charge rapide (décès ou maladie d’un parent).

De temps en temps, on nous demande pourquoi nous ne proposons pas de parrainages, ce qui permettrait de prendre en charge plus enfants. Nous n’avons pas choisi cette option au regard de certaines expériences malheureuses de notre entourage avec ce système et aussi pour garder plus de transparence et l’égalité entre les enfants.

Si vous souhaitez cependant soutenir la scolarisation de ces jeunes, vous pouvez bien entendu faire un don régulier qui nous permettra de pérenniser notre action à laquelle nous consacrons selon le niveau d’études, entre 20 et 60 euros/an/enfant (primaire à terminale).

Dons la Voix de l’Espoir (lien vers collecte avec possibilité de prélèvement mensuel)

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres Articles

Du renfort à Andasibe !

Une nouvelle saison de missions de bénévoles débute à Andasibe en ce début du mois d’avril ! et quelle saison : mission de 3 mois pour des

Le clean up day à Andasibe

Le jour mondial officiel pour cette action, était fixé le 20 septembre, mais la météo à Andasibe nous a obligés à décaler cette grande collecte