Journal de Marie-Alix et Vianney : A mi-parcours

Salama la famille et les amis,

Encore deux semaines de plus passées loin de la France, mais toujours au plus près de la population locale.

Lors de nos cours avec les élèves du collège, nous nous sommes rendu compte que l’un des tableaux noirs des 6ième était dans un état déplorable. La craie glissait sur le tableau sans laisser de trace. Nous avons donc demandé à Dominique de la peinture, afin de repeindre rapidement le tableau. Aussitôt demandé, aussi livré (Merci beaucoup Dominique) nous avons pu nettoyer le tableau le vendredi après les cours afin de faire la première couche, et le samedi matin, direction le CEG pour faire la seconde couche. Nous avons même pu laisser un petit souvenir en bas du tableau. Le P de PURPAN !!

Quelle joie le lundi après-midi pour le cours de français avec les 6ième d’écrire sur un tableau tout neuf.

Nous avons fini les deux créneaux avec les 5ième pour l’échange des lettres avec le collège «Les Bruyeres » en région parisienne. Le niveau de français est vraiment différent d’un élève à l’autre, mais dans l’ensemble ils ont tous écris une lettre compréhensible et lisible, c’est l’essentiel. Pour les remercier de la collaboration, nous allons organiser un goûter dans deux semaines.

En effet, cette semaine et la semaine prochaine sont banalisées pour les examens blancs. Celui de passage du CM2 à la 6ième et le brevet des collèges. Il faut cependant noter qu’il faut un jour de préparation des sujets et d’aménagement des salles d’examen, un jour d’examen blanc et un jour de corrections. Cela mobilise tous les enseignants, donc les élèves n’ont pas cours. Pour notre plus grand bonheur, car cela nous permet d’avoir un peu de vacances et d’avancer sur d’autres projets en parallèle.

Les après-midis avec les jeunes de l’association se sont petit à petit transformés en aprèm foot sur le stade d’Andasibe, où l’on joue avec les jeunes qui sont présents sur le moment. En effet, tous les jeunes du lycée et du collège sont en cours les après-midis et ne peuvent pas venir. Les après-midi foot permettent de renforcer des liens avec certains, et de connaitre aussi d’autres jeunes qui ne sont pas forcément de l’association.

Le samedi 14 mai à midi nous avons organisé avec Valérie, Dominique, José et Tsiky une fête pour tous les enseignant de la Zone Administrative et Pédagogique d’Andasibe. Durant ce petit repas partagé, nous avons pu recevoir les 130 enseignants dans une salle de la mairie, pour faire un bilan des actions de l’association dans chaque école. Nous avons également pu leur offrir à chacun une « bassine garnie » composée d’un seau, d’une brosse, de deux assiettes, d’une tasse et de deux couverts. Tous les enseignants étaient ravis de ces petits cadeaux.

Après la réunion avec les enseignants, a suivi dans la même salle, une fête avec tous les jeunes soutenus par l’association. Ils nous ont fait la surprise de nous faire des danses, et nous avons partagé un goûter autour du film « Shrek ». A la fin de l’après-midi, nous avons pu offrir une récompense aux élèves ayant bien travaillé à l’école cette année, et chaque jeune a pu choisir deux vêtements au choix ramenés de France, dans les valises données par Valérie à l’aéroport en France.

Quand ils sont sortis de la salle, nous en avons profité pour les prendre tous en photo individuellement pour mettre à jour les photos de l’association.

Durant un soir de la semaine, nous avons été invités par les sœurs carmélites à partager un dîner avec elles. Nous avons reçu un accueil plus que chaleureux, et un repas de fête en notre honneur. Nous avions préparé le dessert : un gâteau au beurre, recette qui venait de Valérie. Elles ont beaucoup aimé, il n’en restait pas une miette à la fin. Un don de carême nous a été donné, et nous avions pour mission de trouver ce dont les sœurs avaient besoin. Lors de notre séjour à Tana, nous avons pu acheter ce que nous pensions utile pour les sœurs. Nous avons donc pris pour l’école ménagère, qui est géré par Sœur Alberte, des fils de broderie de bonne qualité, pour le dispensaire, nous avons choisi d’acheter du lait en poudre avec des biberons et tétines, pour les bébés qui viennent et qui sont en sous nutrition, ainsi qu’un médicament contre la gale. Nous avons décidé de leur offrir à la fin du diner, elles étaient toutes très heureuses et remercient grandement les donateurs. Nous avons conclu la soirée par les complies ! Un office en français de temps en temps ça fait du bien ! 

Une enseignante de l’école primaire d’Andasibe est venue voir Valérie pendant la semaine, pour lui dire qu’une grand-mère venait de perdre sa fille en suites de couche, et qu’elle laissait une petite fille « Délicia » de 2 mois. Quelle surprise lors de la première visite de Valérie de voir qu’il n’y avait pas que la petite Délicia mais aussi trois autres enfants de 11 ans, 3 ans et 10 mois … et le tout dans une maison de planches de bois , où l’on voit le jour à travers tous les murs, le plancher et même le plafond. Valérie s’est engagée à apporter du lait en poudre pour la petite Délicia toutes les semaines, et deux fois par semaine quand il le faudra. Nous avons donc comme nouvelle mission d’aller acheter le lait à la pharmacie, et de lui amener ainsi qu’un petit plus pour les autres enfants de la famille, par exemple des « vaches qui rit » (les enfants adorent ça ici).

Concernant le poulailler, nous avons bien avancé dans la préparation . Nous avons nettoyé le poulailler en deux temps. Dans un premier temps, nous avons enlevé toutes les fientes de poules sur les murs avec de l’eau et de l’huile de coude. Dans un deuxième temps, nous avons frotté avec de la javel afin de bien tuer toutes les bactéries qu’il pourrait rester. En effet, l’élevage de poules est très sensible aux maladies, d’autant plus que l’emplacement de notre poulailler est dans l’ ancien poulailler des sœurs. Si tout se passe bien, nous devrions recevoir les cages la semaine prochaine et nous pourrons donc les installer. Il ne manquera plus que les poules. Celles-ci ne vont pas arriver tout de suite, nous avons du mal à trouver des poules prêtes à pondre. Nous allons peut-être nous rabattre sur des poules un peu plus petites, mais l’essentiel est d’avoir reçu les poules avant notre départ, même si elles ne pondent pas !!!

Toutes Les bonnes choses ont une fin, et Valérie nous a quitté mardi pour rentrer en France. Pour passer un dernier moment agréable , nous avons invité Dominique, José et Tsiky pour le diner. C’était un moment très sympathique, où nous avons pu discuter des différentes missions que nous avions réalisé durant la première période de notre stage.

Un grand merci pour tout Valérie, ce fut un plaisir de partager ces 6 semaines avec toi. Bon retour et encore merci !

Mandrapihôna

Marie-Alix et Vianney

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Autres Articles

Du renfort à Andasibe !

Une nouvelle saison de missions de bénévoles débute à Andasibe en ce début du mois d’avril ! et quelle saison : mission de 3 mois pour des

Le clean up day à Andasibe

Le jour mondial officiel pour cette action, était fixé le 20 septembre, mais la météo à Andasibe nous a obligés à décaler cette grande collecte